Quand Pétrus est ridiculisé par un vin à 15 euros !

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Eddy-Malou dit :

    Le prix… Le prix n’a jamais influencé le goût. La popularité, la rareté et le taux de marque, si. Ainsi que l’état psychologique du goûteur: “Oh, il a une médaille d’or il doit être bon. Oh, c’est une Lafite 1954 on en trouve plus beaucoup des comme ça.” Faut jamais lire une étiquette, ni regarder le taux d’alcool, ni, dans l’idéal, connaître le prix d’un produit (pas que les vins) avant de le goûter. La bouteilles hors de prix c’est plus un passe-temps de riches pour se sentir supérieurs.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :